Go to ccig.ch
  ou Login MyCCI
X
Menu

Votations du 7 mars : les deux faces d’une seule médaille

Nathalie Hardyn
Published on 03/03/2021
Views

Le commerce est consubstantiel du développement de l’homme. L’obsidienne a fait l’objet d’échanges dès le paléolithique et le commerce s’est développé au néolithique en même temps que l’agriculture et a suscité la naissance de l’écriture. Il a donc accompagné l’évolution humaine.

Aujourd’hui, un commerce vigoureux est signe d’une économie forte, qui génère des emplois. Les votations de dimanche prochain nous en donnent l’illustration : il sera question lors du même scrutin de l’accord de libre-échange Suisse-Indonésie et du projet Clé de Rive créant un pôle de mobilité favorable, notamment, au commerce de proximité. A priori, pas de lien direct entre eux et, pourtant, ce sont les deux faces d’une seule médaille. La Genève moderne s’est d’ailleurs construite sur cette double identité : un petit canton-ville gardant une taille humaine et une ville de renommée mondiale tournée vers l’international.

La Suisse a besoin d’exporter ses produits à haute valeur ajoutée pour faire tourner ses entreprises. Elle a aussi besoin d’acheminer des matières premières qui lui manquent, offrant en contrepartie des débouchés à des pays étrangers. Dans le même temps, il importe de faire fonctionner l’économie locale : un Genevois touchant un salaire dans ce canton est encouragé à consommer sur place pour ses affaires courantes et favoriser les circuits courts. Si les échanges sont faits à bon escient, ils se complètent parfaitement à plusieurs échelons.

A notre époque où l’usage des réseaux sociaux favorise le ratatinement de la pensée, les stéréotypes réducteurs abondent : un accord international de libre-échange ne peut qu’être nuisible au producteur local ou qu’enrichir des trusts financiers. Et un projet incluant un parking souterrain ne peut qu’être un aspirateur à voitures anachronique. Dans les deux cas, c’est l’inverse qui va se passer ! Le premier constitue un accord exemplaire en termes de durabilité, négocié durant des années pour ne prétériter aucune des parties prenantes, loin du cliché de surexploitation des ressources naturelles au profit de l’huile de palme. Le second est aussi le fruit d’un compromis politique intelligent : Clé de Rive créera un espace piétonnier d’envergure, et néanmoins accessible à tout usager, favorisant nos commerçants de quartier. Alors, ne jouons pas à pile ou face, et votons deux fois OUI ce dimanche !

0 comment


Comments are moderated