Go to ccig.ch
X
Menu

Mesures de soutien en faveur des entreprises encore touchées par la crise

CCIG
Published on 01/07/2020
Views

Le travail de la CCIG auprès des autorités a porté ses fruits. Le Conseil fédéral a décidé, ce jour, de soutenir la demande des Chambres latines du commerce et d’industrie (CLCI) de prolonger le droit à l’allocation perte de gain pour les indépendants directement ou indirectement touchés par les mesures de lutte contre le coronavirus jusqu’au 16 septembre 2020. Par ailleurs, le Conseil fédéral soutient la proposition de l’Union patronale suisse (UPS) de prolonger de 12 à 18 mois le droit à recourir à la réduction de l’horaire de travail (RHT) pour les entreprises.

Alors même qu’un grand nombre d’entreprises n’ont pas repris une activité économique viable, le versement des allocations pour perte de gain en faveur des indépendants, directement ou indirectement touchés par les mesures de lutte contre le coronavirus, a pris fin le 16 mai dernier. De même, le versement des indemnités supplémentaires en cas de RHT pour les dirigeants de SA et Sàrl employés de leur propre entreprise, a pris fin abruptement le 31 mai.

Constatant qu’un certain nombre d’entreprises, notamment celles actives dans le secteur de l’événementiel, sont encore durement touchées par la crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons, la CCIG, par le biais des CLCI, avait défendu ardemment la prolongation du versement de ces indemnités jusqu’au 16 septembre.

Ce travail a aujourd’hui porté ses fruits. La demande des CLCI a été entendue par les autorités fédérales qui prennent les choses en main. En effet, le Conseil fédéral a décidé, ce jour, de prolonger le droit à l’allocation perte de gain pour les indépendants directement ou indirectement touchés par les mesures de lutte contre le coronavirus jusqu’au 16 septembre 2020. Il a également décidé d’élargir le cercle des bénéficiaires de cette allocation aux dirigeants de SA et de Sàrl qui sont employés de leur propre entreprise et qui travaillent dans le secteur de l’événementiel.

En parallèle, le Conseil fédéral prolonge le droit des entreprises à recourir à la RHT, faisant passer la durée de 12 à 18 mois. Une entreprise pourra ainsi recourir à la RHT pendant 18 mois au total sur une période cadre de 24 mois. Cette mesure, défendue par la CCIG par l’intermédiaire de l’Union patronale suisse (UPS) dont elle est membre, a déjà démontré son efficacité pour préserver les emplois lors de précédentes crises.

La CCIG se félicite donc du travail accompli auprès des autorités et continuera de défendre auprès de ces dernières les intérêts de l’économie, des entreprises et de l’emploi.

0 comment


Comments are moderated