Go to ccig.ch
X
Menu

Le commerce extérieur de la Suisse se porte bien

CCIG
Published on 19/02/2020
News

Le commerce extérieur de la Suisse n’a jamais été aussi florissant. Selon l’Administration fédérale des douanes, la Suisse a enregistré, en 2019, pour 242,3 milliards de francs d’exportation et 205 milliards d’importation. Un pic historique qui fait suite à une progression pour la 4e année consécutive. Mais, si l’on regarde dans le détail, on constate que c’est surtout le domaine de la chimie-pharma qui « tire » les chiffres à la hausse, avec un solde positif de 62 milliards ! Les produits immunologiques et les médicaments arrivent en tête. Le constat est intéressant, alors même qu’une partie de la production des médicaments – suisses mais plus généralement européens et américains – s’est déplacée à l’étranger, notamment en Chine et en Inde.

L’horlogerie et les instruments de précision poursuivent leur progression, mais de façon atténuée. Tandis que les secteurs machines et métaux accusent une baisse, après des années de hausse.

Ce qu’on ignore souvent, c’est le poids que jouent certains cantons dans l’export. Ainsi, en valeur des exportations, les deux Bâle pèsent 72 milliards de francs grâce à la chimie-pharma et le Tessin, plus de 50 milliards ! Genève et Zurich sont au coude-à-coude avec 25 milliards chacun, talonnés par Neuchâtel et ses 20 milliards dus à l’horlogerie.

Parmi les destinataires de nos exportations, sans surprise, l’Union européenne constitue le premier débouché pour la Suisse, pour plus de 40%. Autre élément intéressant : les exportations suisses vers les Etats-Unis ont continué de progresser l’an dernier, même durant tout le mandat du controversé président Donald Trump. Ce pays représente toujours le deuxième débouché commercial pour la Suisse, derrière l’Allemagne.

Notons toutefois que les importations américaines vers la Suisse ont tendance à stagner. De fait, cela joue en défaveur de cette dernière, qui cherche à conclure  un nouveau traité de libre-échange. La Chine s’était vue sanctionnée par Washington pour ce type de balance commerciale. Mais on sait que les relations politiques entre Berne et Washington sont un peu moins tendues !

 

0 comment


Comments are moderated